Donnez du sens à vos talents !

Comment être sûr de rater son entretien d’embauche ? On vous dit tout dans cet article !

rater son entretien

Youpi, vous êtes convoqué à un entretien de recrutement ! Vous avez décroché ce rendez-vous que vous attendiez tant ! Multiplier l’envoi de candidatures a enfin payé. L’entretien d’embauche est l’étape obligatoire pour accéder à un poste. Dans cet article, nous vous dévoilons les 6 conseils à – ne pas suivre – si vous voulez rater votre entretien à coup sûr ! C’est parti. 

Arriver en retard à son entretien d’embauche

Si vous voulez faire une bonne première mauvaise impression, à moins d’avoir une excuse très valable et donc parfaitement compréhensible, alors oui, arriver en retard vous permettra d’atteindre votre objectif. Être en retard à un rendez-vous laisse une impression de manquement, d’à peu près, à votre interlocuteur. Cela créé un sentiment d’inquiétude et alimente le doute sur vos qualités d’organisation et donc, par ricoché, sur votre fiabilité. En effet, certains candidats négligent parfois cet aspect pourtant essentiel dans l’entretien de recrutement. Si votre concurrent est à l’heure, voir un peu en avance, d’entrée de jeu, il fera une meilleure impression que vous. Alors faites preuve d’organisation et de rigueur : anticipez et préparez le temps de trajet pour vous rendre sur le lieu du rendez-vous ; faites une géolocalisation, et sachez avec précision le temps qu’il vous faudra pour être ponctuel à l’entretien et anticipez les impondérables. Et au pire, en cas de problème hors de votre contrôle ou de votre volonté : prévenez de votre retard en passant un coup de fil à l’entreprise !

Ne pas connaître le nom de l'interlocuteur

« Bonjour, vous avez rendez-vous avec qui ? Euuuh… Je ne sais pas, je n’ai pas noté son nom ». Si vous voulez rater votre entretien d’embauche, ne pas s’annoncer correctement en donnant le nom de son interlocuteur est une bonne manière de montrer que vous n’avez pas préparé votre rendez-vous. Certains candidats passent parfois à côté de cette notion, en pensant que donner son propre nom est suffisant. Erreur. Si vous avez directement à faire à la personne qui vous reçoit, ne pas connaître son nom en vous présentant à elle sera une source d’interrogation, voire d’agacement, et cela va créer une certaine méfiance. S’il s’agit d’une tiers personne qui va devoir vous annoncer, cela lui fera perdre du temps. Imaginez un peu si chaque personne qui se présente dans une entreprise où il y a plusieurs services et des centaines de salariés ne sait pas qui il ou elle vient rencontrer… Au moment de votre convocation pour un entretien, pensez donc à noter le nom de la personne qui vous reçoit et plus encore, à vous renseigner sur sa fonction au sein de l’entreprise ! 

Ne pas être renseigné sur l’entreprise et le poste

Pour rater son entretien d’embauche, ne pas le préparer est une solution très efficace ! En effet, un entretien de recrutement, ça se prépare en amont. Arriver sans préparation à son entretien, c’est comme se présenter à un marathon sans avoir suivi un plan d’entraînement… Vous allez le rater à coup sûr. Alors pour faire la différence le jour J, soyez précis, structuré et armé pour réussir : préparez bien votre entretien, renseignez-vous sur l’entreprise, ses valeurs, et le poste à pourvoir ! Si vous ne savez pas de quoi vous parlez, votre interlocuteur se fera un avis très clair de votre candidature, et même si vous êtes un bon élément, il n’aura pas envie d’aller plus loin avec vous s’il sent que vous n’avez pas pris la peine de vous renseigner avant de venir. Autre point, pas de place à l’improvisation, n’essayez pas d’inventer des réponses sur le fil, surtout si vous n’êtes pas un équilibriste chevronné ! 

Ne pas avoir une tenue professionnelle

Soyons clair, on ne vous demande pas d’acheter une tenue incroyable ni de refaire votre garde-robe pour l’occasion, ou encore de gommer votre personnalité. Mais négliger sa tenue lors de son entretien d’embauche est une erreur à commettre si on ne veut pas être recruté pour le poste. Tout comme vous devez avoir préparé votre entretien, vous devez aussi penser à votre tenue. Inutile de sortir la cravate (sauf pour certains métiers dont le code l’exige), mais pensez à rester professionnel en fonction de votre cible et de l’environnement métier. Vous aurez le temps de dévoiler plus en détail votre personnalité et vos goûts si vous êtes recruté pour le poste… Le jour de l’entretien, adoptez une tenue neutre ou classique. C’est simple, et efficace. Il est fort à parier que vous avez ce qu’il faut dans votre dressing. 

Ne pas être réceptif

Pour garantir l’échec de son entretien d’embauche, ne pas être à l’écoute est une bonne idée. Couper la parole, être familier, ne pas écouter ce qu’on vous dit, ou encore ne pas répondre aux questions en montrant une certaine désinvolture : combinaison gagnante pour être recalé. Alors au contraire, sortez votre carnet de notes et votre stylo : écoutez et laissez-vous guider par le recruteur, répondez aux questions, posez-en et soyez à l’écoute ! Oui, l’écoute et le sourire permettent de créer un fil conducteur positif durant l’échange. Un entretien, c’est une conversation entre plusieurs personnes, vous avez donc votre rôle à jouer dans cette scénette. En étant dynamique, attentif et curieux, vous allez marquer des points et peut-être même faire la différence. Si toutefois vous ne vous sentez pas à l’aise, ou si le poste, finalement, ne vous intéresse pas, restez sur votre ligne de conduite. Vous avez le droit de décliner une offre d’emploi, si celle-ci ne correspond finalement pas à vos aspirations et à vos souhaits, mais en restant à l’écoute et très professionnel, vous laisserez un bon souvenir, et qui sait, vous serez peut-être rappelé pour LE poste de vos rêves ! 

Ne poser aucune question

Lors d’un entretien de recrutement, votre interlocuteur va très certainement vous demander ce que vous pensez du poste et si vous avez des questions. Il faut en avoir ! Démontrez votre curiosité et votre intérêt en préparant vos questions à l’avance, mais aussi en fonction du déroulement de l’entretien. Voici quelques exemples de questions à poser :

  • Contexte du poste ;
  • Processus du recrutement ;
  • Accompagnement ;
  • Parcours de formation ;
  • Evolution possible ;
  • etc.

Posez des questions pertinentes et notez avec soin les réponses. Dernier conseil, on laisse de côté les questions liées aux conditions, même si ça démange ! Votre interlocuteur vous parlera tôt ou tard (si ce n’est pas déjà fait) de la rémunération, de vos prétentions, des RTT ou encore des tickets restaurants… Laissez le venir sur ces sujets. Chaque chose en son temps. 

Pour rater son entretien d’embauche, il y a plusieurs façons d’y parvenir : arriver en retard, ne pas connaître le nom de son interlocuteur, ne pas avoir de tenue professionnelle, être désinvolte et peu à l’écoute, ne rien noter ou ne pas avoir de questions à poser… Et la liste est longue ! Si votre entretien d’embauche vous stress, prenez du recul, vous n’avez rien à perdre et vous serez toujours la même personne en ressortant. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez aussi vous faire accompagner dans votre recherche d’emploi. Faites appel à un expert du recrutement ou à un coach professionnel ! Bon entretien, bonne chance !  

Vous aimez ? Partagez !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp

2 réponses

  1. Super article, j’adore votre façon d’apporter les choses c’est vraiment très juste et pertinent.
    J’ai un entretien mercredi, je prends bonne note 😊

  2. Bonjour Maeva ! Merci beaucoup pour votre message !! Je suis heureuse que le contenu vous ait plu et aidée ! Je suis disponible pour tout échange, et vous souhaite pleine réussite pour ce projet de recrutement ! (n’hésitez pas aussi à lister et proposer vos références professionnelles, à relancer à S+1…). Sandra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *