Donnez du sens à vos talents !

Les 3 formes d’épuisement professionnel

Vous n’avez pas pu passer à côté des termes burn-out, bore-out ou encore brow-out. On les entend de plus en plus fréquemment dans notre vocabulaire, signe que l’épuisement professionnel est bel et bien une réalité. Cependant, il s’agit d’une notion encore mal connue.

Même si on parle d’épuisement professionnel dans les 3 cas, des différences existent entre le surmenage, l’ennui au travail ou encore la perte de sens. C’est pourquoi il est nécessaire de sensibiliser tout un chacun à cette question. 🤜 

Dans cet article, je vais décortiquer chaque forme d’épuisement, vous donner des clés pour faire le point sur votre situation et vous expliquer comment ne pas rester dans l’inconfort.

Burn-out, bore-out, brow-out, de quoi parle-t-on ?

La forme la plus connue : le burn-out

Le burn-out, ou dépression professionnelle, est la manifestation d’un état de fatigue extrême, qui peut vous toucher si vous travaillez dans des conditions de stress, lié à un excès de travail. C’est une crise psychique et physique, qui a pour conséquences la démobilisation, la perte d’estime de soi, la dépression. 🤯

Loin d’être un simple « bobo du travail », le burn-out peut-être le résultat de multiples facteurs (personnels et professionnels) avec un point commun : un fort niveau d’exigence et un sentiment d’oppression dû au stress ressenti. Une maladie professionnelle à ne pas prendre à la légère tant cette épreuve est difficile à vivre pour la personne concernée et son entourage.

Pour tout savoir sur le burn-out, je vous invite à découvrir mon article dédié.

L’épuisement par l’ennui : le bore-out

Le bore-out a lieu dans un environnement professionnel ennuyant. 🙄 C’est la sous-charge de travail qui conduit à une forme d’ennui chronique. Pour faire simple, il s’agit d’une situation d’épuisement consécutive à une absence de stimulation au travail.

En situation extrême, le bore-out peut impacter très négativement votre niveau de bien-être.

Parmi les conséquences les plus courantes, on retrouve :

  • Démission ou abandon de poste et donc fort turn-over en entreprise
  • Désengagement
  • Dépression
  • Accident


En effet, si vous êtes en situation de bore-out, vous n’arriverez probablement plus à prendre du plaisir dans votre travail ni à faire preuve d’enthousiasme. Et quand on lit la définition officielle du bore-out, on comprend mieux pourquoi.

Syndrome d’épuisement professionnel dû à l’ennui provoqué par le manque de travail ou l’absence de tâches intéressantes à effectuer, engendrant une démotivation, une dévalorisation de soi, ainsi qu’une intense fatigue physique et psychique.” (Source : Le petit Larousse)

Le plus récent : le brow-out

Le brow-out est le petit dernier dans la famille des formes d’épuisement professionnel. Sa particularité ? Il survient quand vous perdez de vue le sens de son activité. Le manque de sens impacte négativement votre santé mentale et/ou physique.😟  D’après une récente étude, plus d’un salarié sur 2 seraient concernés (source : cabinet Deloitte)

Cette pathologie est, comme pour les deux autres, multifactorielle avec un élément clé à la base de ce mal-être : la perte de sens au travail. Pour être plus précise, le brow-out nait d’un décalage entre vos attentes de salarié (qui associe travail et utilité) et la réalité qui ne répond pas toujours à cette attente.

Contrairement au burn-out qui lorsqu’il se déclenche vous met « hors jeu », le brow-out ne vous empêche pas de travailler fonctionnellement parlant. Comme le bore-out, la démission se joue de l’intérieur, c’est ce qui la rend presque impossible à déceler.

Focus sur l’ennui et la perte de sens au travail

Les symptômes

Les symptômes de l’épuisement professionnel peuvent être très variés d’une personne à l’autre : état dépressif, fatigue, irritabilité, insomnie, besoin de se détendre, manque de concentration et de productivité. Je vous propose de faire un focus sur les manifestations du bore out (ennui) et du brow-out (perte de sens). 😥

Manifestation du bore-out

Le bore-out se caractérise par des symptômes de l’ennui professionnel, comme une certaine forme d’indifférence. Si vous êtes en situation de bore-out, vous serez de plus en plus enclins à vous focaliser sur les aspects négatifs du travail et aurez tendance à ne plus ressentir d’enthousiasme pour votre job.

Parmi les signes caractéristiques, on retrouve :

  • La fatigue
  • Les insomnies et différents troubles du sommeil
  • La perte d’appétit
  • La culpabilité de ne pas s’épanouir au travail
  • La honte de ne pas se sentir bien alors même qu’on a parfois lutté pour obtenir le poste


Symptômes du brow-out

Nous l’avons vu, le brow-out se caractérise par un manque de sens. 🤦‍♀️

Si vous êtes en situation de brow-out, vous serez de plus en plus enclins à ne plus ressentir de motivation pour leur travail. Vous pourrez avoir tendance à vous renfermer sur vous-mêmes et à éviter tout contact avec vos collègues ou votre hiérarchie, à fonctionner en mode « pilote automatique ».

Les principales manifestations du brow-out sont :

  • La perte de motivation au travail
  • Le sentiment d’être inutile ou de se trouver nul
  • L’inattention sur des tâches habituelles
  • La remise en question pro / perso
  • Les arrêts de travail
  • L’irritabilité

Que faire si on est victime d’épuisement professionnel ?

Si vous êtes victime d’épuisement professionnel, il est probable que vous ayez du mal à vous rendre compte de la situation dans laquelle vous vous trouvez. 🆘 Il est fondamental de prendre conscience que le mal-être professionnel n’est pas normal, qu’il est dû à un dysfonctionnement dans le travail et qu’il faut prendre des mesures pour y remédier. Le premier pas consiste à prendre du recul sur la situation : 

1. Confrontation avec la réalité

Prendre du recul permet de prendre conscience qu’on se trouve dans une situation qui ne nous convient pas et d’en analyser les éléments qui nous génèrent du stress, de l’ennui ou une perte de sens. Si vous pensez être en situation de risque, n’hésitez pas à passer gratuitement l’un des tests développés avec des chercheurs en psychologie :


2. Établir un diagnostic

Une fois la situation mise à plat, il est possible d’établir un diagnostic des facteurs et des effets. Il s’agit de mettre en évidence ce qui est source de stress / d’ennui / de perte de sens pour soi-même et d’y réfléchir afin de trouver les réponses appropriées. 

3. Identifier les solutions

En cas d’épuisement professionnel, les solutions ne sont pas toujours évidentes : vous pouvez être confronté à des contraintes pratiques, managériales et économiques. Il est nécessaire de les évaluer et de déterminer les solutions à mettre en place. 👍

4. Se tourner vers un tiers

Le plus souvent, toutes ces démarches peuvent être mieux facilitées par l’intermédiaire d’un tiers extérieur avec lequel on peut dialoguer. Il peut s’agir par exemple d’un ami, d’un membre de la famille, d’un psychologue, d’un médecin ou encore d’un coach professionnel. L’essentiel est de ne pas rester isolé dans une situation de mal-être. 🫶 

Relever la tête grâce au bilan de compétences

Quiconque rencontre un épisode d’épuisement professionnel traverse une réelle épreuve qui laisse des séquelles. Le temps d’évaluation de sa situation professionnelle ne doit pas être sous-estimé. Il est essentiel de prendre du recul et de se demander ce que vous avez envie de vivre (ou de ne plus vivre). Avez-vous envie de changer de job ou de métier ❓

Pour le savoir, une des solutions à activer est de réaliser un bilan de compétences. ✅ 

Le bilan de compétences est un processus qui permet d’analyser vos comportements, vos capacités, vos motivations, vos valeurs. Il permet d’identifier les points forts et les axes de progression, mais aussi d’identifier vos schémas d’action et de définir un plan d’action concret et adapté. C’est un outil de gestion de carrière qui permet de déterminer les pistes d’évolution ou d’activer des pistes de reconversion.

Dans tous les cas, c’est une méthode que je recommande à toutes les personnes qui veulent y voir plus clair et choisir la solution professionnelle qui leur convient le mieux, en connaissance de cause.

Cet article vous a plu ? 🙌

Si vous avez besoin d’un regard extérieur ou d’un coup de boost pour votre carrière, je reste à votre écoute pour vous accompagner dans vos projets !

Moi, c’est Sandra, recruteuse depuis 2007, je suis aujourd’hui coach de carrière. J’ai fondé So’Linkea pour vous aider à trouver votre voie et devenir qui vous êtes. Ma mission ? Que vous puissiez (re)donner du sens au travail, exprimer vos talents, tout en augmentant votre niveau de confiance en vous. 

À bientôt. Et surtout, prenez soin de vous. 🤍

Sandra 

Plus de conseils au quotidien ? Retrouvez moi sur Instagram ! 

Vous aimez ? Partagez !

Facebook
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *